Mauriac en ligne

Search

Recherche avancée

Aperçus…

Référence : MEL_0941
Date : 07/06/1940

Éditeur : Temps présent
Source : 4e année, n°132, p.1
Relation : Notice bibliographique BnF
Type : Billet
Version texte Version texte/pdf Version pdf

Aperçus…

Le chrétien répète si souvent certaines paroles qu’il en oublie le sens redoutable: “Que votre volonté soit faite…”, cette prière du matin et du soir ne nous coûte guère, jusqu’au brusque réveil, jusqu’à l’éclat soudain de “cette voix sainte et terrible” qui nous prosterne la face contre terre, suppliant que le calice s’éloigne.

*

Il semble que ce soit le destin de la France d’aller aussi loin qu’il est possible d’avancer dans la direction de la mort, sans mourir, jusqu’au point où elle comprend tout à coup, où elle croit, où elle voit, où elle sait, où elle est désabusée.

*

Pourtant n’oublions pas que l’Histoire n’est qu’un cimetière d’empires et que c’est tout de même un terrible jeu que celui des “résurrections sans fin”, le plus épuisant de tous, et qui nous coûte plusieurs fois par siècle le meilleur de notre jeune sang.

*

S’il est vrai, comme le veut Pascal, que les événements sont des maîtres que Dieu nous donne de sa main, il y faut voir aussi les maîtres que nous nous donnons à nous-mêmes. Sachons reconnaître en eux les tristes fruits de nos divisions, de nos abandons: Dieu ne nous y assujettit que parce que nous les avons rendus inévitables.

*

Il reste que depuis le baptistère de Reims, la France chemine aux cotés de cet Homme, l’ami de Lazare, cet Homme qui est la vie.

Apparement vous ne disposez pas d'un plugin pour lire les PDF dans votre navigateur. Vous pouvez Télécharger le document.


Citation

François MAURIAC, “Aperçus…,” Mauriac en ligne, accessed November 27, 2020, http://mauriac-en-ligne.u-bordeaux-montaigne.fr/items/show/941.