Mauriac en ligne

Search

Recherche avancée

Les sauveurs

Référence : MEL_0940
Date : 31/05/1940

Éditeur : Temps présent
Source : 4e année, n°131, p.1
Relation : Notice bibliographique BnF
Type : Billet
Version texte Version texte/pdf Version pdf

Les sauveurs

Si nous étions plus familier avec l’Ancien Testament, nous nous étonnerions moins de ces permissions que, depuis le commencement des âges, Dieu donne au crime. Mais ce que nous pouvons de moins voir de nos yeux, toucher de nos mains, ce sont les compensations, suscitées par le crime même, une surabondance de sacrifices et, chez des milliers d’êtres, un don de soi qui va jusqu’à la folie. Les plaies béantes que la guerre ouvre dans la masse humaine font apparaître cette économie cachée de la grâce, ce réseau d’innombrables réversibilités.
Il ne nous appartient pas de parler de ce qui se passe dans cet ordre, parmi ceux qui luttent, souffrent et meurent pour nous. Mais je songe, dans les hôpitaux et des les gares, à ces garçons, soldats de demain, à ces scouts dont l’humble petite “bonne action” quotidienne est devenue ce sacrifice sans mesure. J’en sais qui, pris tout le jour dans un bureau, pour la défense nationale, passent leurs nuits à la gare du Nord, au service des réfugiés et s’y épuisent.
Dressée dans la haine de Dieu, par des hommes féroces, l’adolescence tourne aisément à la férocité. Mais, sanctifiée et nourrie de ce Pain qui n’est plus du pain, elle devient cette sainte jeunesse que le Christ regarde et aime, et qui, ayant tout donné, ne possèdent plus rien en propre que ce faible corps et ce cœur, le livrent aussi sans marchander, sur les champs de bataille de l’amour, pour le salut de la France et du monde.

Apparement vous ne disposez pas d'un plugin pour lire les PDF dans votre navigateur. Vous pouvez Télécharger le document.


Citation

François MAURIAC, “Les sauveurs,” Mauriac en ligne, accessed November 27, 2020, http://mauriac-en-ligne.u-bordeaux-montaigne.fr/items/show/940.