Mauriac en ligne

Search

Recherche avancée

La Nuit de mai

Référence : MEL_0938
Date : 17/05/1940

Éditeur : Temps présent
Source : 4e année, n°129, p.1
Relation : Notice bibliographique BnF
Type : Billet
Version texte Version texte/pdf Version pdf

La Nuit de mai

Après vingt-cinq ans, le même drame, les mêmes protagonistes. Le temps ne se mesure qu'à la mise au point apportée à la pluie de fer, au déluge de feu. L'animal tank a évolué, a atteint la perfection de son espèce. Comme dans ces cauchemars où le chemin de notre fuite aboutit au cœur même de l'incendie à quoi nous pensions échapper, nous sommes à notre insu revenus sur nos pas et par un détour d'un quart de siècle, nous revoici au bord de l’immense charnier.
Ce serait trop simple que de hausser le ton, que de parler de la France éternelle. Mais si les pauvres mots ne peuvent plus rien, le silence nous aidera parce qu'il est prière. Combien d’hommes aujourd’hui prient et ne savent pas qu’ils prient! Combien poussent dans les ténèbres un gémissement qu'aucune oreille ne perçoit, et ne se doutent pas que leur cri retentit au delà de la mort!
Il faudrait s'efforcer aujourd'hui de penser par masses, s'imposer cette discipline, détourner son attention des individus, étudier la carte de Belgique et non les portraits de ceux que nous aimons... Impossible! ce sont des visages qui nous apparaissent, des voix d'enfants qui nous appellent, et quelques-unes tiennent du fond de notre jeunesse, comme si les morts de mai 1940 réveillaient en nous les endormis des printemps funèbres d’autrefois.

Apparement vous ne disposez pas d'un plugin pour lire les PDF dans votre navigateur. Vous pouvez Télécharger le document.


Citation

François MAURIAC, “La Nuit de mai,” Mauriac en ligne, accessed November 27, 2020, http://mauriac-en-ligne.u-bordeaux-montaigne.fr/items/show/938.