Mauriac en ligne

Search

Recherche avancée

Froid

Référence : MEL_0867
Date : 23/12/1938

Éditeur : Temps présent
Source : 2e année, n°56, p.1
Relation : Notice bibliographique BnF
Type : Billet
Version texte Version texte/pdf Version pdf

Froid

Je me souviens de mes pieds gonflés d’engelures quand j’étais enfant, de cette angoisse au petit matin lorsqu’il fallait se hâter vers la sombre rue du Mirail où j’allais en pension (et chaque pas était une souffrance). Je me rappelle ces récréations où je ne pouvais pas courir, où je pleurais de froid. Aujourd’hui, par cette température inhumaine, ces souvenirs m’inclinent à plaindre d’abord les enfants dans les cours d’asiles, les soldats dans les cours de casernes, les religieux et les religieuses dans leurs cellules, les prisonniers…
C’est par des jours pareils qu’il faut relire la prose sublime de Rimbaud: “Sur les routes, par des nuits d’hiver, sans gîte, sans habits, sans pain, une voix étreignait mon cœur gelé: “Faiblesse ou force: te voilà, c’est la force. Tu ne sais ni où tu vas, ni pourquoi tu vas; entre partout, réponds à tout. On ne te tuera pas plus que su tu étais cadavre.” Au matin, j’avais le regard si perdu et la contenance si morte, que ceux que j’ai rencontrés ne m’ont peut-être pas vu”.
Pour les garçons espagnols que le général Franco et le gouvernement de Negrin jettent les uns contre les autres, comment réagissent-ils à ce nouvel ennemi, à cette atroce cruauté de la matière aussi méchante que les hommes, à ce surcroît de souffrance qui ne leur vient plus de bourreaux, mais d’un monde aveugle et sourd, indifférent à leur pauvre chair consciente et torturée?
Puissent-ils découvrir le fleuve qui coule invisible sous ce monde glacé, un fleuve brûlant de grâce, un amour. Dieu veuille que du fond des tranchées et des cachots, du fond des camps de concentration, de tous les cercles de l’enfer humain, durant la nuit de Noël, des milliers de martyrs rendent témoignage à cet amour, et se tournent vers Celui qui en est la source éternelle.

Apparement vous ne disposez pas d'un plugin pour lire les PDF dans votre navigateur. Vous pouvez Télécharger le document.


Citer ce document

François MAURIAC, “Froid,” Mauriac en ligne, consulté le 18 juillet 2019, http://mauriac-en-ligne.u-bordeaux-montaigne.fr/items/show/867.