Mauriac en ligne

Search

Recherche avancée

Ténèbres

Référence : MEL_0833
Date : 15/04/1938

Éditeur : Temps présent
Source : 2e année, n°24, p.1
Relation : Notice bibliographique BnF
Type : Billet

Description

Le Vendredi Saint 1938, reprenant le thème des "Leçons de Ténèbres", François Mauriac sans douter de son engagement contre Franco, s'interroge sur le destin du monde, sur sa foi intérieure et sur l'impénétrabilité des desseins de Dieu. 

Version texte Version texte/pdf Version pdf

Ténèbres

"Se changer soi-même plutôt que l’ordre du monde..." Cette sentence philosophique prend pour nous une signification profonde dans les ténèbres de ce Vendredi-Saint 1938.
Nous nous battons autour de la Croix. Encore faut-il que cette lutte en prolonge une autre au dedans de nous. Tout sera victoire au dehors si nous ignorons la défaite intérieure. Cette semaine nous oblige à détourner notre attention de ces débats tragiques et confus où nous sommes engagés, et à la concentrer sur le principe et sur la fin, sur l’alpha et sur l’oméga de la destinée du monde et de notre destin particulier.
Existe-t-il un ordre de la société humaine, un ordre permanent, conforme à cette prédication du Fils de l’homme, à cette annonce d’un royaume qui est déjà au dedans de nous, à ce retour qui est proche, à ce jugement des vivants et des morts?
Et nous qui osons parler, écrire à la lumière de cette vie, de cette mort et de cette résurrection, avons-nous su établir, dans nos vies, sinon une concordance, du moins un effort pour que la Croix apparente que nous y dressons, ne fasse pas sourire ceux qui nous connaissent?Certes, nous avons raison de crier que ce n’est pas au nom de la vraie Croix que l’Espagne va être "épurée"... br />Mais la vraie Croix, la possédons-nous mieux que les autres? Est-ce elle vraiment que nous désirons et que nous aimons? Si j’écris "nous", c’est par pudeur... Ce n’est pas le moindre péché de l’écrivain qui se dit chrétien que de faire de la Croix l’objet de son discours, la chose dont il parle...
...Pensons, cette nuit, à ceux qui sont couchés sur elle et qui ne la voient pas — à ceux qui l’insultent et ignorent qu’ils y sont cloués — à tous ces martyrs dans les ténèbres.

Apparement vous ne disposez pas d'un plugin pour lire les PDF dans votre navigateur. Vous pouvez Télécharger le document.


Citer ce document

François MAURIAC, “Ténèbres,” Mauriac en ligne, consulté le 24 septembre 2018, http://mauriac-en-ligne.u-bordeaux-montaigne.fr/items/show/833.