Mauriac en ligne

Search

Recherche avancée

Articles et Documents (6 total)

MICMAU_Temps présent_1937_12_17.pdf

L’affaire du tueur en série Eugène Weidmann, meurtrier entre autres de la danseuse américaine Jean [sic] de Koven, conduit François Mauriac à souligner que seule l’acceptation de la Grâce permet de se protéger de l’aveuglement du péché.
Tags: , , , , ,
Source : 1e année, n°7, p.1
Date de publication : 1937-12-17
Editeur : Temps présent
B335222103_01_PL8602_1921_03_19.pdf

François Mauriac est bouleversé par l’œuvre de Tolstoï et par l’interprétation de Georges Pitoëff. Comme chez Dostoïevski, la misère paysanne et la violence des crimes côtoient la rédemption et le critique y voit le seul drame contemporain qui donne…
Tags: , , , , , ,
Source : 30e année, n°12, p.356-357
Date de publication : 1921-03-19
Editeur : Revue hebdomadaire
B335222103_01_PL6044_1932_04_16.pdf

Rendant compte de L’Amant de Lady Chatterley, qu’il oppose à la magie de Colette qui sait retrouver la lumière dans l’obscurité du vice, Mauriac accepte, en se réclamant de Freud, de Proust ou de Gide, que le romancier n’ignore pas la passion…
Tags: , , ,
Source : 11e année, n°496, Une
Date de publication : 1932-04-16
Editeur : Les Nouvelles littéraires
B335222103_01_PL6044_1923_03_24.pdf

Refusant de se scandaliser après sa lecture du Diable au corps, François Mauriac livre une réflexion sur l’ambiguïté de l’enfance et la nécessité pour le romancier de connaître les troubles de la vie intérieure.
Tags: , , , , , ,
Source : 2e année, n°23, Une
Date de publication : 1923-03-24
Editeur : Les Nouvelles littéraires
MICMAU_L'echo de Paris_1932_09_24.pdf

Relisant Bourdaloue à l’occasion du troisième centenaire de sa naissance, François Mauriac note que l’avancée en âge lui permet d’apprécier des gens et des œuvres qui, dans sa jeunesse, lui paraissaient ennuyeux. Puis il fait l’éloge du célèbre…
Tags: , , , ,
Source : 48e année, n° 19335, p. 1
Date de publication : 1932-09-24
Editeur : L'Echo de Paris
B335222103_01_PL9866_1935_03_25.pdf

Répondant à une interview, François Mauriac montre que le créateur de romans, pour rendre compte de la vérité humaine, doit fouiller l’intimité des êtres et évoluer dangereusement au contact du péché.
Tags: , , ,
Source : 7e année, p.478-481
Date de publication : 1935-03-25
Editeur : La Vie intellectuelle
Output Formats

atom, dcmes-xml, json, omeka-xml, rss2