Mauriac en ligne

Search

Recherche avancée

Articles et Documents (44 total)

GALLICA_L'Echo de Paris_1926_11_25.pdf

Source : 43e année, n°16337, p.1
Date de publication : 1926-11-25
Editeur : L'Echo de Paris
MICMAU_L'echo de Paris_1932_07_02.pdf

Réflexion philosophique sur la vanité et les retombées mortifères de la réussite professionnelle et sociale : la réussite isole des autres. Parallèle avec la beauté et le charme des jeunes femmes qui contribuent à les méconnaître.
Problème : …
Source : 48e année, n° 19251, p. 1
Date de publication : 1932-07-02
Editeur : L'Echo de Paris
MICMAU_L'echo de Paris_1932_07_16.pdf

Dialogue imaginaire entre deux intellectuels chrétiens Gide et Barrés. Mauriac met en exergue l’opposition des positions des deux intellectuels, vis-à-vis du « choix ». Notamment le choix entre des désirs, des goûts, des penchants qui mettent un…
Tags: , , , , ,
Source : 48e année, n°19265, p. 1
Date de publication : 1932-07-16
Editeur : L'Echo de Paris
MICMAU_L'echo de Paris_1932_07_30.pdf

Mise en opposition des notions de Bonheur et de Plaisir. Approfondissement de la notion de Plaisir à partir de la description de plusieurs situations (chasse aux palombes en Aquitaine, réceptions bourgeoises, fréquentations de locaux nocturnes, …).…
Tags: , , , ,
Source : 48 année, n° 19279, p. 1
Date de publication : 1932-07-30
Editeur : L'Echo de Paris
MICMAU_L'echo de Paris_1932_08_13.pdf

François Mauriac médite sur la disparition du lien vivant qui, jusqu’à l’époque de sa jeunesse, unissait les hommes à la terre et à la nature. La continuité représentée par l’enracinement de la lignée familiale est elle-même menacée.
Tags: , , , , ,
Source : 48 année, n° 19293, p. 1
Date de publication : 1932-08-13
Editeur : L'Echo de Paris
MICMAU_L'echo de Paris_1932_08_27.pdf

François Mauriac estime que les êtres purs, épris d’absolu, n’ont plus leur place dans le monde contemporain, où règnent au contraire les intermittences du cœur et où l’amitié elle-même manque souvent à ses devoirs. Comprendre le sens des actes de…
Source : 48e année, n° 19307, p. 1
Date de publication : 1932-08-27
Editeur : L'Echo de Paris
MICMAU_L'echo de Paris_1932_09_10.pdf

François Mauriac critique les hommes de lettres, et en tout premier lieu Gide, qui sont fascinés par l’URSS. Jugeant le progrès intérieur plus important que le progrès matériel, il défend la famille et la religion, condamne la dictature communiste et…
Tags: , , , , ,
Source : 48e année, n° 19321, p. 1
Date de publication : 1932-09-10
Editeur : L'Echo de Paris
MICMAU_L'echo de Paris_1932_09_24.pdf

Relisant Bourdaloue à l’occasion du troisième centenaire de sa naissance, François Mauriac note que l’avancée en âge lui permet d’apprécier des gens et des œuvres qui, dans sa jeunesse, lui paraissaient ennuyeux. Puis il fait l’éloge du célèbre…
Tags: , , , ,
Source : 48e année, n° 19335, p. 1
Date de publication : 1932-09-24
Editeur : L'Echo de Paris
MICMAU_L'echo de Paris_1932_10_08.pdf

Contre les critiques "d'extrême-gauche" qui voient dans le roman bourgeois la preuve de la corruption de la bourgeoisie française, François Mauriac affirme que les drames dépeints sont, la plupart du temps, universels. Les modalités changent, mais…
Tags: , , ,
Source : 48e année, n° 19349, p. 1
Date de publication : 1932-10-08
Editeur : L'Echo de Paris
MICMAU_L'echo de Paris_1932_10_22.pdf

Source : 48e année, n° 19363, p. 1
Date de publication : 1932-10-22
Editeur : L'Echo de Paris
Output Formats

atom, dcmes-xml, json, omeka-xml, rss2